Edito

Table ronde « sécurité et mobilité » organisée le jeudi 2 mai 2019 par VINCI Autoroutes et FNTV Provence Alpes Côte d’Azur

Le jeudi 2 mai dernier s’est tenue à Nice dans l’enceinte du stade ALLIANZ RIVIERA une table ronde coorganisée par la FNTV Provence Alpes Côte d’Azur et Vinci Autoroutes sur le thème des nouveaux usages de l’autoroute colloque sur la sécurité routière sur autoroute par autocars– table ronde qui a précédé la signature par Mr Paul MAAREK, Président d’ESCOTA et Jean Paul LIEUTAUD Président de la FNTV Provence Alpes Côte d’Azur d’une convention de partenariat.

 

S’agissant de la table ronde, elle était scindée en 2 volets ; un premier volet consacré à la sécurité routière et autoroutière et un second volet dédié aux mobilités sur autoroute.

 

Le déroulé de la table ronde a permis, devant un public nombreux, l’intervention de plusieurs intervenants :

 

9h30 - Accueil et introduction

Denis Carreaux, Directeur des rédactions de Nice Matin

 

9h35 - Ouverture du colloque par les signataires

Jean-Paul Lieutaud, président FNTV Provence Alpes Côte d’Azur

Paul Maarek, président ESCOTA, directeur général adjoint de VINCI Autoroutes

 

9h45 - Ouverture de la première table ronde : la sécurité routière

Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation VINCI Autoroutes, directrice du développement durable de VINCI Autoroutes

Philippe MASSON, Président de la FNTV des Alpes-Maritimes et Directeur de KEOLIS Alpes-Maritimes

Mathias BORSU, Chef du Service Déplacements Risques Sécurité DDTM 06

 

10h45 - Ouverture de la seconde table ronde : les nouvelles mobilités sur autoroute

Amelia Rung, directrice du développement VINCI Autoroutes

Monsieur Louis Nègre, Maire de Cagnes-sur-Mer et Président délégué de la Métropole Nice Côte d’Azur/Président du GART

Monsieur Gregory Vendeville, Directeur des Transports Scolaires et Interurbains de la Région SUD

 

La table ronde a permis de faire émerger 2 idées forces :

 

Première idée force : La sécurité routière mérite la remise en question permanente et il est certain à ce sujet que la mise en place d’un cadre commun de travail transporteurs/gestionnaire de voirie produit des effets immédiats en matière de sécurité.

Les efforts produits par Vinci, la Profession et l’Etat ont permis de faire reculer l’insécurité routière et autoroutière. Pour autant, les intervenants ont démontré qu’en la matière rien n’est acquis et que tous les bilans statistiques sont instantanément et invariablement remis en question dans le quotidien des exploitations.

Pour aller plus loin, la Profession et VINCI ont fait le choix d’intensifier leurs relations de travail et de mettre en place un cadre commun de réflexions et de travail qui tend vers la sécurité des circulations autoroutières et la sécurité de l’exploitation de la voirie.

 

Deuxième idée force : Les enjeux attachés à la mobilité durable obligent à un regard renouvelé sur la vocation des autoroutes et des modes routiers qui l’empruntent. Autoroute et Autocars doivent tendre ensemble vers le Haut Niveau de Services pour incarner et proposer une offre nouvelle, souple, soutenable de mobilité durable. Il convient à ce sujet de rendre hommage aux efforts des collectivités régionales et singulièrement de la région SUD qui ont fait du partage de la voirie un axe fort et structurant de l’organisation et du développement des offres de Transport Public – les orientations prises par la région dans le Schéma Régional de l’Aménagement et du Développement Durable du Territoire (SRADDET) sont pour les transporteurs un encouragement à être présents au rendez-vous du Haut Niveau de Services.

Des freins mériteront cependant d’être levés dans le cadre par exemple de la discussion et du votre du projet de Loi d’Orientation des Mobilités pour faire enfin décoller dans notre pays un partage de voirie autoroutière favorables aux offres de mobilité durable.

 

A l’issue de la table ronde, les Présidents d’ESCOTA et de la FNTV Provence Alpes Côte d’Azur se sont retrouvés sous l’égide de Louis Nègre, Président du GART, pour signer une nouvelle et prometteuse convention de partenariat.

 

Cette convention a pour objectifs de mieux structurer les relations de travail entre les opérateurs de transports et le gestionnaire de l’autoroute afin d’améliorer la qualité de l’accueil sur le réseau autoroutier, de mettre en place des initiatives communes en matière de sécurité et d’organiser une veille partagée sur les nouveaux usages de l’autoroute.

 

Ces objectifs ont pris la forme, dans la convention, de 6 engagements :

 

1. Organiser et structurer le partenariat entre la Profession et le gestionnaire du réseau autoroutier. Un comité de suivi sera notamment chargé de veiller au déploiement des engagements pris dans la convention de partenariat.

2. Sensibiliser le gestionnaire et les utilisateurs du réseau à la sécurité – exemples : formations et échanges d’informations et de pratiques – journées/matinées portes ouvertes.

3. Optimiser les procédures de gestion de crise et améliorer les échanges entre les professionnels et ESCOTA. Il s’agira également de prendre en compte les particularités attachées au TRV – exemple : organiser un RETEX hiver 2017-2018.

4. Améliorer la qualité de l’accueil sur les aires d’autoroute et mettre en place une procédure de remontée rapide d’informations sur les dysfonctionnements – définir dans le même temps les critères d’une aire « qualitative » et accueillante pour les autocars.

5. Ouvrir et partager des réflexions sur le partage de la voirie autoroutière et les facilités de circulation accordées au transport public routier – exemples : organiser une veille partagée – poser la question des échangeurs autoroutiers et des péages.

6. Comprendre la tarification et envisager des formules de fidélisation. Nous proposons notamment d’organiser une réunion commerciale par an entre les transporteurs et ESCOTA.

 

La convention s’inscrit dans le mouvement ample de révolutions des mobilités notamment marquée par la discussion de la LOM et donne plus immédiatement des outils partagés pour améliorer la qualité de services et la sécurité des voyageurs et des personnels.

 

Un premier comité de suivi se tiendra courant juin pour lancer la convention sur le terrain opérationnel.

Le transport par autocar

Le transport par Autocar - Les liens essentiels

 

 

Transport en commun d'enfants.

De la maison à l'école, pour les sorties pédagogiques, les séjours linguistiques, les classes nature, neige... l'autocar c'est la sécurité.

Voir guide élaboré par la FNTV.


Fichiers joints :

Stationnement des autocars de tourisme à Marseille

Parking réservé aux autocars de tourisme

 

Parc Borely - avenue Clot Bey - 13008 (derrière le parc Borély) : 

 

-Parking de jour 7jours/7 - de 7h à 21h : 2€ la première heure - 1€ par heure  sup. ou 15€/journée - Paiement par carte bancaire uniquement, parking gardé.

-Parking de nuit  : Le parking est fermé la nuit, impossible de quitter le parking avant 7heures.
Un aménagement est prévu pour satisfaire les demandes de stationnement de nuit : les cars     peuvent y rester et le lendemain en partant, le chauffeur s'acquitte du prix d'un billet perdu, soit 15€ la nuit. Paiement par carte bancaire uniquement.

 

Arret et stationnement cars de tourisme

 

  • Avenue Vaudoyer : Face au Musée Regards de Provence - 13002 
  • Quai de la Tourette (Face "Esplanade Major") - 13002
  • Montée de l’Oratoire - 13007 - Notre-Dame de la Garde
  • Quai du Port, côté mer face douanes - 13002

 

Dépose/reprise

 

  • Bld Voltaire (entre rue des Abeilles et Pierre Semard)- 13001
  • Henri Barbusse n° 19 - 13001
  • Henri Barbusse n°1 au n°7 - 13001
  • Rue Neuve Saint Martin (CMCI) - 13001
  • Rue Neuve Saint Martin (devant l'hôtel Mercure) - 13001
  • Avenue Robert Schuman (face à la Cathédrale de la Major) - 13002
  • Avenue Vaudoyer (Le long du mur face au Mémorial) - 13002   
  • Angle Mery/Caisserie au droit des n°2 à 6 rue Méry - 13002
  • Quai du Port, face aux n°190 -  13002
  • Esplanade de la Tourette - 13002
  • Terrasses du Port - n°14 à n°16 quai du Lazaret
  • Montricher entre la rue J.de Bernardy et E.Stephan - 13004 de 8h30 à 19h
  • Quai de Rive Neuve (Radisson/Criée, entre n°24 et 25) - 13007
  • Rue Sainte (à hauteur du no 163, traverse St Victor) - 13007
  • Square du Lieutenant Danjaume -13007 (face  n°165 de la Corniche)
  • Contre allée paire Michelet (devant l'immeuble du Corbusier) -13008

 

Source : Office de Tourisme de Marseille.

Vie Syndicale et Fédérale

  • Compte-rendu Conseil d'Administration FNTV PACA du 21 Mars 2018.

Notre actualité

LER Nice-Marseille en car 100 % BioGNV : expérimentation réussie

Le 8 juin, en gare routière de Nice, Philippe Tabarot, Vice-Président en charge des transports, de l’intermodalité et des déplacements de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Jean-Philippe Péglion, gérant des cars Phocéens et Vice-Président de la FNTV PACA et Erick Mascaro, Directeur territorial GRDF, ont présenté un car roulant au BioGNV (Gaz Naturel Véhicules), carburant 100% renouvelable issu de la valorisation des déchets.

 

Du 6 au 8 juin, le véhicule assure la liaison Nice-Marseille par autoroute. Cette expérimentation, réalisée en service commercial sur une Ligne Express Régionale longue de plus de 450 km aller-retour, est une première en France. Les voyageurs et l’environnement devraient y trouver leur compte, car si rien, en apparence, ne semble distinguer le car bio-GNV de ses cousins fonctionnant au diesel, il dispose de sérieux atouts environnementaux : des émissions sonores divisées par deux, 50 % des émissions d’oxyde d’azote (NOx), jusqu’à 95% de particules fines en moins et un bilan carbone inférieur à 10g de CO2 par km.

 

Les résultats complets de l’expérimentation seront connus la semaine prochaine mais le véhicule a déjà passé haut la main son premier examen, en faisant la preuve de son autonomie, suffisante pour relever le défi de la grande distance. Côté confort, les voyageurs ont été invités par la région à donner leur avis à travers un questionnaire de satisfaction. Ceux que nous avons rencontrés apprécient le faible niveau de bruit favorisant les conversations et les échanges. Le conducteur lui, juge la conduite plus agréable et plus souple.

 

Cette expérimentation propose une alternative crédible au diesel et positionne l’autocar comme l’un des outils de la transition écologique et énergétique. Elle est aussi la traduction concrète du partenariat que GRDF et la FNTV PACA ont tissé depuis plusieurs mois pour promouvoir la solution GNV - BioGNV. Ainsi, après une première expérimentation réussie réalisée par la Métropole marseillaise sur la ligne Aix-Marseille, la Région PACA a souhaité tester le véhicule sur une plus longue distance. D’autres expérimentations sont d’ores et déjà programmées pour valider les capacités des véhicules GNV sur une typologie élargie de service de transport : ligne rapide, ligne cadencée, ligne de desserte fine.

 

Les dernières circulaires

  • Le chronotachygraphe intelligent obligatoire sur les véhicules neufs dès le 15 juin 2019.
    Modification de dispositions relatives au contrôle technique routier des véhicules lourds de transport routier de personnes et marchandises.
    La capacité professionnelle et les véhicules autonomes.
    Brexit : rappel du calendrier et des règles applicables pour le transport routier de voyageurs.
          Cliquez ici pour y accéder
Contact | Conception & Réalisation | FNTV PACA - 368 Bd Henri Barnier - 13016 Marseille